Mairie de Varreddes
53 bis, rue Victor Clairet
77910 Varreddes

Tél  : 01 64 33 18 42
Fax : 01 60 44 07 04


 

Merci à Mr Pierre GUICHON de partager ses recherches sur notre commune.
Vous pouvez visiter son site : www.histoirde.over-blog.com

Varreddes en 1600

Au XVIIe siècle la France était perpétuellement en guerre.

Les troupes des princes sillonnèrent la Brie à diverses reprises, et au mois de mars 1632, douze cents soldats du roi commandés par le sieur de Vaubecourt pillèrent Varreddes, maltraitèrent les habitants pour en tirer de l’argent.

Après trois jours de pillage, ils partirent en emmenant dix chevaux et quatre vaches.

Sous le ministère de Colbert, l’ingénieur Pierre-Paul Riquet, créateur du canal du Midi, eut pour mission d’entreprendre le creusement d’un canal destiné à conduire à Paris les eaux de la rivière d’Ourcq.

En 1676, avec son gendre Jacques de Mance, Riquet commençât les travaux entre Lizy et Meaux, mais à sa mort en 1682 (6 mois avant l'ouverture totale de son grand œuvre, le canal du Midi), les travaux furent abandonnés.

Le tracé de son canal de l'Ourcq était plus bas que l'actuel. Il conservait la majeure partie de la rivière déjà canalisée (de La Ferté-Milon à Lizy) et partait de Lizy pour rejoindre Paris du côté de l'actuelle place de la Nation.

On retrouve des traces de creusement du lit primitif entrepris par Riquet, sur les territoires de Congis, Varreddes et Poincy.

Lors des travaux de ce premier canal de l’Ourcq, des cercueils de plomb furent retrouvés sur la voie blanche en 1677.

 


Fragment carte de cassini
"en encadré, traces de creusement du lit primitif"

On connait ce détail par les manuscrits de Pierre Janvier, curé de St Thibaut à Meaux au XVIIe siècle. Envers de prosodie, il a composé une "Ode sur les grottes et fontaines de Germigny-l’Evesque sur la rivière de Marne". La huitième strophe fait mention des travaux du canal de l’Ourcq à Varreddes :

Mais à propos de ce beau lieu
De Varreddes mis en risme (rime)
Où passe canal depuis peu
D’Ourques, qui en fera un isthme
Ainsi que la ville de Meaux
Qui sont de fort jolis travaux
Entrepris par Riquet et Manse
Depuis Gesvres jusqu’à Paris
Qui frayent à forte dépense
Dont chacun sera surpris.

En marge son auteur note : "Jeudi 4 février 1677, comme on fouillait à Varreddes, près la voye blanche, on y trouva quatre cercueils dans la terre, d’une belle grandeur.

Il fallait qu’il y eut longtemps que cel fut en ce lieu, du temps peut estre des Romains, car il enterroient leurs morts proche les grands chemeins ainsy qu’il sè voit au Martyrologue Romains : via appia, via salaria, et a Varreddes : via alba, ou les anciens gaulois enterrés en ce lieu avant que Saint Sainctin, notre premier Evesque de Meaux, eut apporté la foi en ce pays". (Biblio. Communale de Meaux, janvier, Tome VI, page 252)

Y aurait-il eu jadis quelques agglomérations aux environs de la Voie Blanche ?

On le prétend au sujet du premier lieu situé sur la route de Varreddes à Barcy - Villeperdue- aujourd’hui désert.

On dit aussi d’un autre endroit situé dans la "Grève" près de la Marne où la brèche, à peu de profondeur, des vestiges de fondations.

Il n’est pas impossible que la Voie Blache ait été habité il y a de longs siècles.

Le canal de l’Ourcq ne sera réellement exécuté qu’au XIXe siècle d’après des plans nouveaux.

Pierre-Paul Riquet a été anobli Baron de Bonrepos par Louis XIV. Il était de la même famille d'origine italienne (les Arriguetti) que Mirabeau (Gabriel Honoré de Riquetti).


Mentions légales - Un site celhor.com